L’institut GfK a publié les résultats du marché du livre en 2022. Cet exercice se montre une nouvelle fois bénéfique pour ce secteur cousin de la papeterie.

En 2022, le marché du livre s’est élevé à 4,3 milliards d’euros, soit son deuxième chiffre d’affaires le plus important depuis dix ans. Ce chiffre montre la bonne résistance de ce secteur malgré un climat économique défavorable et une consommation en berne. « Si l’activité est en repli par rapport à 2021, la dynamique reste bien supérieure aux références pré-Covid 19, en nombre d’exemplaires vendus (soit +7 %) comme en revenu (+11 %) », précise Sandrine Vigroux, responsable GfK Market Intelligence pour les biens culturels. 364 millions de livres neufs ont ainsi été écoulés l’an dernier.

En 2022, 1 € sur 2 a été dépensé en littérature générale ou BD/manga.

Littérature, mangas et poches

Comme dans les loisirs créatifs, la tendance manga est une déferlante en librairie, dynamisant le segment BD. La littérature générale reste toutefois le pilier du marché avec 87 millions de romans et essais vendus, pour plus d’un milliard d’euros. Les fictions sont les genres les plus sollicités, tandis que les essais politiques, mémoires et récits de voyage reculent fortement. Poussés par les confinements pendant la crise sanitaire, les univers jeunesse et pratique sont en repli cette année, mais ils enregistrent quand même leur deuxième CA en dix ans. Quant au format poche, il est toujours très apprécié avec 81 millions d’exemplaires vendus. Enfin, le livre numérique représente 119 millions d’euros, soit moins de 5 % du marché du livre. Par ailleurs, le secteur n’a pas échappé à l’inflation : le prix moyen d’achat a augmenté de 2 % en 2022, soit +4 % par rapport à 2019.

">