Bilan 2020 : la papeterie Bic chute, même si l’Europe résiste

©Bic

Le groupe Bic a rendu publics ses résultats pour l’année 2020. Si le chiffre d’affaires global de l’entreprise s’élève à 1,63 milliards d’euros, en recul de 12,6%, les ventes de la branche papeterie – Human expression se montent à 575,6 millions d’euros, une chute de 23,2% par rapport à 2019. 4,9 milliards d’unités ont ainsi été écoulées en 2020 contre 6,9 milliards en 2019. Les ventes de briquets et de rasoirs ont également souffert en 2020, mais plus modérément avec respectivement -4,7% et -6,8%. La papeterie est donc la catégorie la plus impactée chez Bic l’an dernier, notamment à cause des restrictions de mobilité et confinements qui ont modifié les habitudes d’achat des consommateurs, la branche dépendant fortement des commerces traditionnels et de proximité. Dans ce contexte, l’Europe s’en sort mieux avec une baisse d’environ 5%. La part de marché de la marque a même augmenté en France et en Espagne au moment de la rentrée scolaire. Bic devient aussi la marque n°1 au Royaume-Uni sur la RDC. Le coloriage et les marqueurs permanents ont notamment apporté de la valeur ajoutée. En Amérique du Nord, Amérique latine, en Inde, au Moyen-Orient et en Afrique, Bic enregistre des baisses à deux chiffres : -12,2% pour le continent nord-américain, -18,4% au Mexique, -37,6% en Inde. En cause de nouveau, la fermeture des établissements scolaires et commerces, et le déclin des ventes des fournitures de bureau.

Qu’attendre en 2021 ?
Rappelons que le Groupe Bic est en plein repositionnement stratégique avec son plan Bic 2022 – Invent the future (lire notre article). Sa mise en œuvre se poursuivra en 2021. Pour le marché de la papeterie, le groupe Bic attend une année stable sur la zone Europe, une légère croissance sur le sol américain, une faible baisse en Amérique du Sud et une croissance à deux chiffres en Inde.

Notre objectif est d’atteindre entre +5% et +7% de croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants en 2021. Pour y parvenir, nous nous concentrerons sur les gains de parts de marché dans les principaux pays en croissance grâce au lancement de nouveaux produits et à des activités promotionnelles efficaces, et nous continuerons à nous développer dans le e-commerce. »
Rapport d’activité Bic – 17 février 2021.

Article en lien