Raja Group dévoile ses plans pour Viking

Avec le rachat des sites Viking pour l’Irlande, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, le groupe complète son maillage européen sur le marché du bureau, qu’il avait commencé à conquérir avec JPG, Bernard, Kalamazoo et Mondoffice. ©Raja Group

Lors d’un point stratégique le 14 octobre 2021, Danièle Kapel-Marcovici, présidente directrice générale de Raja Group, a évoqué l’avenir des marchés Viking et Office Depot Europe, rachetés au fonds d’investissement Aurelius cet été (la clôture de la transaction est attendue pour la fin octobre 2021).

Avec cette acquisition, le spécialiste de l’emballage entend se positionner comme leader européen du e-commerce B to B pour les fournitures, équipements et mobiliers de bureau. Il y a deux ans, Raja avait déjà fait une grande avancée dans le secteur avec la reprise des sites spécialisés JPG et Bernard pour la France, Kalamazoo en Espagne et Mondoffice pour l’Italie. Avec les sites Viking pour l’Irlande, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, le groupe complète son maillage européen. Les clients de la branche contract d’Office Depot Europe rejoignent, eux, les grands comptes Raja Office, structure réunissant toutes les marques « bureau » de l’entreprise.

Cette opération était une opportunité de compléter notre couverture européenne sur le marché du bureau, qui est très complémentaire à celui de l’emballage. Le business model de Viking est en pleine cohérence avec la stratégie multicanale de Raja (catalogue, e-commerce, forces de vente terrain et relation client), ce qui ouvre des possibilités de synergies en termes d’achats, de transport et de marketing. L’intégration de Viking nous offre aussi la capacité de servir nos clients internationaux en fournitures de bureau. »
Danièle Kapel-Marcovici, présidente directrice générale de Raja Group

Avec Viking, Raja Office peut effectivement reconstituer des contrats paneuropéens et « multiplier sa puissance d’achat par deux sur la fourniture de bureau, explique Alain Josse, directeur général produits, achats et supply chain. C’est une grosse opération pour nous, mais aussi pour nos fournisseurs ». Du côté organisationnel, la gestion ultra centralisée d’Office Depot Europe sera abandonnée pour redonner de l’autonomie à chaque filiale. « Même si certains contrats sont européens, chaque entité doit garder son identité locale. Cette valeur a toujours été dans l’ADN du développement international de Raja », remarque la dirigeante du groupe. Parmi les axes prioritaires de la stratégie Raja pour Viking, le retour du « fanatical customer service » dont les clients historiques se souviendront. Les catalogues généraux de chaque pays seront réédités, l’offre sera enrichie et les équipes commerciales de proximité seront étoffées. Les ventes de Viking sur ces sept pays sont estimées à 500 millions d’euros, ce qui permet à Raja d’ambitionner 1 milliard 750 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022. En 2021, l’entreprise prévoit 1,2 milliard d’euros de CA, avec une progression de 18% environ.

Qu’en est-il de Viking en France et dans le reste de l’Europe ?
Dans l’Hexagone, Raja dispose de la marque JPG pour assurer sa présence sur le marché du bureau. Office Depot France ayant été liquidée à l’automne, la marque Viking a pour l’instant disparu.
En revanche, en Espagne et en Italie, la licence Viking est exploitée par Bruneau à la suite du rachat de ces entités à Office Depot Europe en 2020 et 2021 (relire notre article). La question de l’exploitation de la marque Viking par un seul et même acteur se posera donc à l’échéance des contrats de licence pour ces deux marchés.

 

Article en lien