L’année 2022 s’annonce bonne pour Bic

©Pyc Media

Fin octobre 2022, le groupe Bic a publié ses résultats pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de l’année. Entre janvier et septembre, l’entreprise a engrangé 1,71 milliard d’euros, soit une croissance de 13,8% à taux de change constants. La marge brute s’élève ainsi à 357,8 millions d’euros. « Compte-tenu de la bonne performance du troisième trimestre, nous prévoyons désormais une croissance du chiffre d’affaires pour l’exercice 2022 comprise entre +11 à +13% à taux de change constants (précédemment entre +10% à +12%), dont 1 à 2 points provenant des acquisitions. La croissance du chiffre d’affaires au quatrième trimestre sera tirée par des effets volume et prix », affirme Bic.

Catégorie Human Expression
Dans le détail, la catégorie Human Expression (les instruments d’écriture et le coloriage notamment) a participé au succès du groupe ces derniers mois avec une progression de +18,4% depuis janvier 2022, à taux de change constants. Le chiffre d’affaires se monte ainsi à 663,2 millions d’euros. « En Europe, la performance des neuf premiers mois 2022 a été tirée par l’Europe du Sud (Espagne et Italie) et de l’Est (Pologne et Roumanie) grâce à des activités promotionnelles efficaces. Les ventes de rentrée scolaire (ventes aux consommateurs) ont été bonnes. En France, nous avons consolidé notre position de leader, surperformant le marché pour la seizième année consécutive et gagnant 1,4 points en valeur, tirés par tous les segments y compris les produits d’écriture classiques et le coloriage. L’emblématique Bic 4-Couleurs a contribué à hauteur de 50% à ce gain de parts de marché. Au Royaume-Uni, nous avons maintenu notre position de n°1, surperformant le marché (+1,2 pt) grâce à de bonnes performances dans les stylos (Bic Cristal et Bic 4-Couleurs), les feutres de coloriage et les crayons de couleurs », explique l’entreprise. Les Etats-Unis et le Mexique ont également été boostés par une bonne rentrée scolaire. La reprise a aussi été importante au Brésil. Quant aux activités de Bic en Inde et en Afrique, elles continuent à se relever de la pandémie avec des taux de croissance à deux chiffres.

Article en lien