Test UFC-Que Choisir : la filière papeterie répond

©Alzam/123RF.com

Il y a quelques jours, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir publiait le test d’une quarantaine de fournitures scolaires, majoritairement des produits d’écriture (relire notre article). Cette enquête concluait que de nombreux produits contenaient des substances allergènes et potentiellement cancérogènes. Elle appelait notamment les autorités à renforcer la réglementation pour la fabrication des articles scolaires, et invitait les parents à ne plus acheter de stylos-billes.

L’AIPB (Association des industriels de la papeterie et du bureau) a répondu à cette publication par la voix de sa présidente Stéphanie Verrier : « Je tiens à souligner que les professionnels du secteur respectent et appliquent toutes les réglementations nationales et européennes afin de garantir la sécurité des produits qu’ils mettent sur le marché. L’AIPB regroupe 40 adhérents, 100 % de ses membres sont certifiés et/ou labellisés, et contrairement à ce qui est mentionné dans ce communiqué, la réglementation européenne est déjà très complète (Reach entre autres). Si toutefois des études démontraient des besoins de réglementations nouvelles, il appartiendrait aux pouvoirs publics d’envisager des modifications à cette réglementation, en engageant les consultations nécessaires. Les industriels du secteur se conformeraient alors à ces nouvelles directives. En conclusion, les professionnels de la fourniture de bureau restent sereins et positifs ; la santé de nos écoliers n’est nullement en danger, études scientifiques à l’appui. »

Du côté des marques, Bic « rappelle que garantir la sécurité de ses produits a toujours été une priorité essentielle pour le groupe. Le produits Bic sont des produits sûrs qui peuvent être utilisés en toute confiance. Tous nos produits sont qualifiés selon un cahier des charges complet, incluant des évaluations et des tests dans des laboratoires indépendants agréés, pour valider leur sécurité et leur conformité en tenant compte des exigences réglementaires. »

Quant à Stabilo, elle défend son surligneur star : « Suite à l’article paru dans UFC-Que Choisir, nous tenons à préciser que Stabilo, en tant qu’entreprise familiale et marque internationale, est consciente de sa responsabilité en tant que fabricant et garantit la sécurité et la qualité des produits qu’elle commercialise. Nos produits sont soumis à de nombreuses réglementations européennes que nous appliquons et respectons toutes, sans exception, pour l’ensemble de nos produits, et en nous adaptant en permanence à celles-ci. Nous respectons ainsi les teneurs autorisées des composants, tel le conservateur benzisothiazolinone pour le Stabilo Boss, qui garantissent une qualité élevée et constante des produits et notamment des encres. Le Stabilo Boss répond donc à toutes les exigences légales et est sans danger, qu’il soit utilisé comme prévu sur du papier ou même en cas de mauvaise utilisation par inadvertance, par exemple en marquant accidentellement la peau. Le Stabilo Boss est sûr comme l’ensemble des produits commercialisés par Stabilo International. »

Article en lien