GfK fait le bilan de la rentrée des classes 2021

©Pixel-Shot – stock.adobe.com

Le 10 novembre 2021, l’institut GfK a publié son bilan global de la rentrée des classes 2021 (les chiffres précédemment dévoilés étaient partiels, représentant la GSA seule ou les mois de juillet et août seuls). Cette rentrée enregistre donc un chiffre d’affaires de 603,5 millions d’euros, en progression de 1,5%. 217 millions d’unités ont ainsi été écoulées, en hausse de 1,9%.

Le magasin reste le lieu d’achat privilégié
Les circuits spécialisés continuent de gagner du terrain sur cette rentrée : ils représentent 14% de parts de marché contre 11% en 2016. Les spécialistes culturels et pure players généralistes, eux aussi, marquent des points ; leur poids a doublé depuis 2016, atteignant 12%. Ensemble, ces canaux de distribution engrangent 162 millions d’euros sur la période. Les grandes surfaces alimentaires, même si elles reculent sur le segment scolaire depuis plusieurs années, restent le lieu d’achat privilégié des parents avec 74% des ventes. GfK évalue à 72% la proportion d’acheteurs de fournitures scolaires qui se rendent exclusivement en point de vente, 21% allient magasin et e-commerce, et 6% ne commandent que sur internet. Autre particularité cette année, les parents ont davantage planifié leurs achats de rentrée : 59%, soit +10 points par rapport à 2020. Par ailleurs, sans surprise, l’allocation de rentrée scolaire à la mi-août a de nouveau été un déclencheur de ventes. La semaine de son versement pèse 11% de la RDC chez les spécialistes culturels et pure players, et 15% dans les hypers et supermarchés.

Nous avons observé deux changements cette année. Tout d’abord, juillet a présenté une activité ‘‘rehaussée’’, comme en rattrapage par rapport au démarrage tardif de la saison 2020. Ensuite, le pic de vente s’est décalé aux premiers jours de la rentrée. Ceci est en partie lié à la mise en place du passe sanitaire en août et son impact négatif sur la fréquentation des grands centres commerciaux et des magasins y étant localisés, GSA comme GSS. »
Carole Beyly, consultante GfK Market Intelligence Stationery

L’écriture toujours dans une bonne dynamique
A l’issue de cette rentrée des classes 2021, toutes les familles de produits progressent, sauf les cahiers, agendas et papiers qui affichent -1,3% avec 216 millions d’euros de CA. L’écriture est toujours très en forme avec +5% et 181 millions d’euros de revenus. Le classement, après une année 2020 difficile, reprend des couleurs : +1% et 116 millions d’euros de CA. Les accessoires et adhésifs et colles sont aussi dans une tendance positive avec respectivement +1% (42 millions d’euros) et +6% (17 millions d’euros). De fortes croissances sont constatées sur les surligneurs (+14%), les marqueurs (+10%), les recharges pour rollers (+7,5%) et les feutres tableau blanc (+7%). En revanche, les protège-cahiers sont délaissés au profit des cahiers à couverture plastique (-9,5%). Les stylos-plumes sont en recul de 6% et les agendas de 5%. Tous circuits confondus, GfK estime qu’un tiers du chiffre d’affaires de la rentrée est réalisé avec le top 5 cahiers, agenda, colle, stylos-billes et accessoires (règle, gomme, etc.).

Article en lien