Scolaire: GfK fait le bilan de la rentrée des classes 2020!

©Good Studio – stock.adobe.com

Le 9 novembre 2020, le cabinet d’études GfK a publié les chiffres définitifs de la rentrée scolaire 2020. Cette année, les ventes s’élèvent à 595,6 millions d’euros, soit 210 millions d’articles écoulés. Le chiffre d’affaires sur la période juillet-septembre est en léger recul de 0,5% par rapport à 2019.

Des achats tardifs
Les consommateurs ayant des doutes sur la tenue de la rentrée scolaire en septembre pour cause de pandémie de Covid-19, et les listes de fournitures ayant été communiquées tardivement, les ventes se sont encore plus concentrées sur le mois d’août que les années précédentes, avec la moitié du CA réalisé ce mois-ci. Ce décalage a même débordé sur septembre, dont les ventes progressent de 6%. Comme chaque année, le versement de l’ARS a mobilisé les familles : la semaine 34 représente 1 euros dur 5 dépensés.

Plus d’achats en ligne
Sans surprise, avec la crise sanitaire, les consommateurs ont privilégié les achats en ligne pour éviter les bains de foule. GfK constate que 30% des foyers ont acheté au moins une fourniture scolaire sur le web. 10% déclarent avoir fait leurs courses de rentrée exclusivement sur internet. Le chiffre d’affaires des pure players généralistes et spécialistes culturels (une même catégorie pour l’institut) bondit ainsi de 16% en 2020. Le circuit de distribution le plus sollicité reste toutefois la grande distribution alimentaire qui représente toujours 76% des ventes. Notons cependant que les acheteurs se sont tournés vers de plus petites surfaces puisque les supermarchés progressent de 0,7% quand les hypermarchés reculent de 3,2%. Quant aux superstores, ils s’en sortent bien avec +1,8% en valeur. Rappelons que, pour l’heure, GfK ne répertorie pas les ventes des réseaux indépendants spécialisés en papeterie généraliste.

Produits : tops et flops
En observant les différentes catégories de produits, le papier façonné et l’écriture mènent la danse avec respectivement 195 millions d’euros et 172 millions d’euros de chiffre d’affaires, les deux familles croissent de 1%. Surprise du confinement n°1, les craies de coloriage confirment leur succès avec +12,9% sur la période RDC. Les agendas sont aussi un produit phare cette année avec +11,1%. Les rollers poursuivent leur conquête du marché avec +4,5% sur les stylos et +10,5% sur les recharges. Les adhésifs et colles, même si ils représentent une moindre part des ventes, progressent aussi de 4%. Les accessoires, eux, sont en repli avec -3%, comme le classement avec -7%. Les protège-cahiers continuent de chuter avec -18,1% en 2020. Idem pour les stylos-plumes qui affichent -10,8%.

Des achats plus verts ?
Si les familles sont sensibles aux critères environnementaux dans leurs achats, elles ne semblent pas encore complètement prêtes à changer leurs habitudes. Deux tiers des consommateurs considèrent ainsi que la réduction des déchets est un enjeu majeur et 47% souhaitent acheter des produits respectueux de l’environnement, mais seuls 4 acheteurs sur 10 se dit prêt à payer plus chers pour ce type de produits. Le prix reste donc un critère déterminant dans les achats scolaires.

Article en lien