Rentrée 2020: septembre contient la baisse des ventes en GSA

L’institut GfK a partagé les données des ventes Rentrée des classes des grandes surfaces alimentaires entre les semaines 27 et 37. En valeur, la RDC 2020 baisse de 2,5% avec un chiffre d’affaires de 427 millions d’euros en hypers/supers. Les volumes reculent de 2,9%.

Septembre performant
Les semaines 36 et 37, c’est-à-dire les deux premières semaines de septembre, ont contenu la baisse globale des ventes observée jusque-là. Pour rappel, fin aout, ce circuit de distribution affichait -4,6% en valeur et -5,2% en volume malgré une semaine 34 (post-versement de l’ARS) à +6%. La semaine 36 (semaine de la rentrée) a ainsi rapporté 64 millions d’euros, soit +4,5% par rapport à l’année dernière. C’est la troisième plus grosse semaine sur la période. La semaine 37, traditionnellement plus faible, affiche quand même +12,6% avec 22 millions d’euros de CA. Ces chiffres confirment la tendance qui se profilait depuis plusieurs semaines: les achats de fournitures scolaires ont été reportés sur la fin de la période par crainte que la rentrée n’ait pas lieu, mais aussi parce que les listes scolaires ont été remises tardivement, créant un rush dans les rayons papeterie tout début septembre.

Les recharges rollers toujours au top
Du côté des produits, le classement est la famille la plus impactée avec -9% en valeur, les accessoires sont aussi à -5%. L’écriture résiste avec -1,5% au global mais +14,4% en semaine 36. Les recharges pour rollers ont clairement boosté la catégorie avec +10,6% sur toute la campagne. Le papier est stable et les colles et adhésifs affichent +1%. Selon GfK, les consommables ont été achetés en début de période car ils étaient nécessaires, que l’enseignement se fasse à l’école ou à la maison. Les accessoires et l’écriture, eux, sont venus sur la fin de la campagne. Les stylos-billes ont ainsi progressé de 28,5% sur la première semaine de septembre.
L’ensemble de ces chiffres constitue une première indication sur la santé du marché scolaire dans un contexte délicat à cause de l’épidémie de Covid-19. Reste à voir si ces tendances sont confirmées par les circuits de distribution spécialisés. Les données réunissant tous les circuits seront disponibles fin octobre.

Article en lien