Maped dans l’incertitude à cause du Covid-19

Parmi les nombreuses entreprises impactées par la crise du coronavirus qui touche la Chine, Maped a témoigné dans plusieurs médias lors de la visite du ministre de l’Économie et des Finances Bruno Lemaire sur son site d’Argonay en Haute Savoie le 20 février. En effet, le fabricant de fournitures scolaires possède sa plus grosse usine à Kunchan, à moins de 750 km à l’est de Wuhan, le berceau de l’épidémie de Covid-19, et subit donc de plein fouet le confinement de la population. Sur France Info, le directeur général de Maped Romain Lacroix a ainsi expliqué qu’après un mois d’interruption, « l’activité a repris samedi dernier avec 200 personnes au lieu de 900 personnes habituellement de retour (NDLR : du Nouvel an chinois) dans nos ateliers pour produire nos programmes de rentrée des classes. […] Nous sommes préoccupés car nous ne savons pas comment va évoluer la situation. Nous avons des contacts avec nos équipes Chine tous les jours de manière à évaluer le niveau d’incertitude, la capacité à sécuriser la main d’œuvre ». En jeu, la livraison en temps et en heure des articles de rentrée des classes. La production de ces produits débute traditionnellement en janvier-février pour assurer leur déploiement partout dans le monde en juin.

Article en lien