Exercice 2020 : léger recul pour le groupe Exacompta Clairefontaine

©Clairefontaine

Le conseil d’administration d’Exacompta Clairefontaine a publié les comptes du groupe le 25 mars 2021. Le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est élevé à 689,6 millions d’euros l’année dernière, contre 703,4 millions d’euros en 2019, soit environ -2%. La France et l’Europe restent les marchés principaux pour le papetier avec 371 millions d’euros dans l’Hexagone et 292,6 millions d’euros dans la zone européenne. Les revenus hors Europe se montent à 26 millions d’euros.

L’activité Papier a enregistré un CA de 254,3 millions d’euros avec une production quasi stable de 231 000 tonnes. « La demande, après une chute au 2e trimestre, est demeurée médiocre tout le reste de l’année. Le tonnage vendu a diminué de 5%, ce qui a entrainé une augmentation de nos stocks de papiers d’environ 7 000 tonnes. La relative faiblesse du marché des pâtes à papier nous a permis de préserver nos marges », précise le communiqué.

Le segment du papier transformé a rapporté 555,4 millions d’euros à Exacompta Clairefontaine (le résultat opérationnel est en recul de 191 000 euros) avec un tassement des ventes « variable suivant les familles de produits et les périodes de l’année. Nos ateliers sont restés en activité mais leur production en a été partiellement réduite ». L’intégration des marques Biella et Eurowrap a été satisfaisante selon l’entreprise.

Perspectives 2021
Pour cette année, Exacompta Clairefontaine prévoit une nouvelle baisse du résultat opérationnel : « Les séquelles de 2020 et le confinement larvé de 2021 ne permettent pas une reprise des ventes des papiers destinés à la bureautique et l’imprimerie. Les prix des pâtes à papier sont en très forte augmentation sous l’effet combiné des achats destinés à l’hygiène et de la demande en Extrême Orient. Cette augmentation brutale de nos coûts pèsera fortement sur notre rentabilité. Les ventes d’articles de papeterie sont toujours en partie pénalisées par la pandémie. Le groupe n’anticipe pas un réajustement des volumes en 2021 à leur niveau d’avant la crise. Par ailleurs, la hausse des prix de matières premières comme le plastique, le métal ou le carton gris affectera les marges. »

Lors de ce conseil d’administration, Exacompta Clairefontaine a initié une procédure pour transférer ses titres d’Euronext Paris à Euronext Grows. L’opération devrait intervenir d’ici l’été. Euronext Growth est une plateforme de transactions boursières destinée aux petites et moyennes entreprises de la Zone Euro. « La réalisation d’un tel transfert permettrait à Exacompta Clairefontaine d’être cotée sur un marché plus approprié à sa taille, lui permettant d’alléger les contraintes réglementaires et de réduire les coûts afférents à la cotation, tout en continuant à bénéficier des avantages des marchés financiers », indique le communiqué de la société.

Article en lien