Bilan 2019 : près de 2 milliards d’€ pour le Groupe Bic, la papeterie stable en Europe

Bic Intensity Medium

Le 12 février, le Groupe Bic a révélé ses résultats pour l’année 2019. Il enregistre un chiffre d’affaires de 1, 949 milliard d’euros, en baisse de 1,9% à base comparable. Le résultat net du groupe s’élève à 176,1  millions d’euros. « Dans un environnement de marché volatile et qui demeure complexe, nos résultats 2019 ont été plus faibles qu’initialement prévu. Cependant, en dépit de vents contraires dans nos trois catégories de produits, et parce que nos équipes sont restées concentrées sur l’exécution opérationnelle, nous avons gagné ou maintenu des parts de marché dans la plupart des zones géographiques et su saisir des opportunités de croissance sur des marchés prometteurs à travers des acquisitions ciblées en Afrique », affirme le directeur général Gonzalve Bich. L’Europe se porte bien avec un CA de 558,9% millions d’euros, en croissance de 2,3%, tandis que l’Amérique du Nord affiche 764,4 millions et -4,1%, et les marchés en croissance 626,1 millions d’euros soit -3,1%. Pour 2020, Bic prévoit une évolution entre -1% et +1%.

Du côté de la papeterie
Sur le secteur de la papeterie, Bic a vendu 6,9 milliards d’unités en 2019, représentant 774,4 millions d’euros de chiffre d’affaires, en repli de 3,4% à base comparable. Alors que l’Europe est en légère croissance et que l’Amérique du Nord est restée stable, la performance de 2019 a été affectée par la baisse des ventes de Cello en Inde. Toujours en Europe, la France et le Rayaume-Uni se sont montrés dynamiques grâce au stylo gel Gelocity Full Grip et au feutre d’écriture Intensity Medium. Le groupe continue d’investir dans l’e-commerce (+14% en Europe cette année) et les produits innovants sur un marché très concurrentiel.

Les chiffres du 4e trimestre 2019
Au quatrième trimestre, Bic a engrangé 501,2 millions d’euros de chiffre d’affaires, en recul de 3,8%. L’Europe représente des ventes à hauteur de 124,6 millions d’euros, en progression de 3,2% à base comparable. L’Amérique du Nord chute de 8,3% (178,3 millions d’€) et les marchés en croissances reculent de 3,8% (198,3 millions d’€). Sur le segment papeterie, l’Europe est stable, l’Amérique du Nord est à +0,5% et les marchés en croissance à +10%.

Article en lien