Traduire cette page:
Imprimer


Le Tribunal de Commerce d’Epinal a autorisé la prolongation de la période d'observation de la papeterie jusqu'à la fin de l’année 2012 sans attendre l’échéance de celle en cours prévue en juillet prochain. Avec un retour à un résultat positif au premier trimestre 2012, Chatelles poursuit le redressement de sa situation financière dans une conjoncture toujours incertaine pour le secteur papetier. «Cette amélioration est le reflet de notre gestion rigoureuse de l’entreprise. Elle tend par ailleurs à confirmer le bien fondé de la stratégie d’innovation et de services mise en place avec notre nouvelle collection de papiers bureautiques plus adaptée à la demande et offrant une meilleure rentabilité», explique Jean Mangel, gérant de Chatelles, avant d’ajouter « La prudence reste toutefois de mise sur un marché que nous estimons encore fragile. » Les carnets de commande confirment une forte dynamique de l’export pour les produits haut de gamme. « Nous établissons des partenariats solides et efficaces à l’international. Le « Made in France » reste un véritable atout à l’export alors que chez nous on semble redécouvrir, tout particulièrement en ce moment, que nous avons une industrie productive», souligne Frédéric Marquis.
D’ici à la fin de l’année, les dirigeants de Chatelles auront à présenter un projet de plan de continuation d’activité et d’apurement du passif qui doit leur permettre de sortir par le haut de ce dispositif de redressement judiciaire.
 

Retour page précédente




à lire également...