Traduire cette page:
Imprimer

Finis les faux commentaires de consommateurs ? C’est l’objectif de l’Etat avec un segment de la loi Numérique de 2016. Depuis le 1er janvier 2018, le décret d’application concernant la réglementation des avis en ligne est entré en vigueur. Avec ce décret, toute « personne physique ou morale dont l'activité consiste, à titre principal ou accessoire, à collecter, à modérer ou à diffuser des avis en ligne provenant de consommateurs » est tenue d’appliquer l'article L. 111-7-2 du code de la consommation qui « définit la notion d'avis en ligne, énumère les informations relatives aux modalités de fonctionnement du service d'avis en ligne et aux procédures de contrôle des avis qui doivent figurer dans une rubrique spécifique et précise les informations devant figurer à proximité de l'avis, ainsi que les modalités dans lesquelles le consommateur est informé du refus de la publication de son avis ».
Autrement dit, les professionnels de l’avis en ligne – « expression de l’opinion d’un consommateur sur son expérience de consommation grâce à tout élément d’appréciation » - devront assurer une information claire et transparente sur les conditions de recueil, de traitement, de publication et de classement de ces avis. Les modalités de modification ou de retrait d’un avis doivent aussi être précisées. Cette législation entend responsabiliser les plateformes spécialisées.

Retour page précédente




à lire également...