« L’innovation nous permettra d’accélérer la création de valeur »

À l’occasion du congrès annuel de l’Ufipa, qui a lieu les 7 et 8 juin, le nouveau directeur général de Bic France (entreprise qui occupe actuellement la présidence de l’association) Jean Codarini rappelle les valeurs de l’organisme, et prône la convergence entre fabricants et distributeurs pour créer de la valeur sur le marché.

Jean Codarini

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE BIC ET PRÉSIDENT DE L’UFIPA

Pour une entreprise telle que Bic, pourquoi est-ce important de s’investir dans un organisme comme l’Ufipa ?
Jean Codarini : Bic est un des leader du marché. A ce titre, nous avons une responsabilité qui est principalement de développer notre catégorie, de valoriser la branche, et de générer de la plus-value pour l’ensemble des acteurs de la filière. Dans ce cadre, évidemment, être à l’Ufipa fait totalement sens parce que s’investir dans ce type d’organismes, c’est investir dans la croissance, la croissance du secteur comme celle de notre entreprise.

En tant qu’acteur du monde de la papeterie, ce travail associatif vous intéressait-il déjà ?
Oui absolument, pour deux raisons principales. La première est que je suis intimement convaincu que c’est dans la convergence que nous créons de la valeur, et l’Ufipa est justement un organisme qui cherche à faire converger les différents acteurs pour soutenir la branche. Comme bien d’autres, je me retrouve tout à fait dans cette façon de concevoir l’avenir à plusieurs. Deuxième chose, l’Ufipa est plus qu’une réunion d’entreprises, c’est une association d’hommes et de femmes désireux de construire ensemble l’avenir de la branche. L’Ufipa est un organisme professionnel certes, mais avec un facteur humain très important, c’est pour cela qu’elle rassemble.

Aujourd’hui, pourquoi est-ce important de réunir fabricants et distributeurs autour d’une même table ?
L’Ufipa est une association qui réunit toutes les entreprises actives dans la filière papetière. Elle défend les intérêts des adhérents dans la mesure où elle est une plateforme d’échanges d’informations, de normes, de statistiques, etc. Elle constitue aussi un tremplin pour la promotion de la branche, en étant aussi sa porteparole. Ses missions se résument donc en trois mots : rassembler (différents acteurs d’un marché), promouvoir (une branche dans sa globalité) et servir (les intérêts des adhérents, individuellement et collectivement). Quant à l’utilité que fabricants et distributeurs se rencontrent… Encore une fois, je suis convaincu que c’est en dialoguant que nous pouvons innover pour le bénéfice de chacun.

 

À la veille du congrès de l’Ufipa, quels sont les sujets qui font l’actualité pour les adhérents ?
Actuellement, les regards se concentrent sur l’évolution du marché, nous sommes sur des croissances faibles voire une légère régression selon les catégories de produits. La transformation des canaux de distribution est également un sujet de discussion, ainsi que les changements de comportements chez les consommateurs. Nous assistons aussi à une internationalisation de la concurrence, qui s’est accrue. Puis les normes et réglementations sont de plus en plus importantes… C’est positif mais parfois difficile à appréhender, en particulier pour les TPE et les PME.

Quelles sont les actions de l’Ufipa pour accompagner ses adhérents dans ces réflexions ?
L’Ufipa est une association, ce qui signifie que nous avançons tous ensemble. De façon récurrente, nous organisons des tables rondes pour donner des outils à nos membres pour aborder sereinement un certain nombre de sujets. Ces réflexions se transforment en actions, mais il est encore trop tôt pour évoquer les initiatives à venir. Le congrès sera vraisemblablement le bon moment pour en parler !

Quelles sont les perspectives du marché de la papeterie ?
Dans un contexte où les transformations sont de plus en plus rapides, il me semble important d’insister sur la nécessité pour notre branche d’innover, d’embrasser les changements qui sont en train de s’imposer à nous sans renoncer à nos valeurs, car la papeterie est quand même une filière qui a des valeurs très fortes. L’innovation nous permettra de continuer et/ou d’accélérer la création de valeur pour l’ensemble de la branche.

Congrès Ufipa 2018 : demandez le programme !

Le congrès de l’Ufipa a lieu les 7 et 8 juin 2018, à l’hôtel-golf Dolce Frégate de Saint-Cyr-sur- Mer dans le Var. L’évènement s’ouvre le 7 sur l’assemblée générale de l’association à 8h30, pendant laquelle le comité directeur sera partiellement renouvelé.

Jean Codarini introduira le programme à 10h, avant la conférence La Magie de la relation par le magicien Sébastien Clergue.

Après le déjeuner, à 14h30, l’ancienne présidente du Medef Laurence Parisot interviendra sur le thème Entreprise, vers un nouveau modèle ? Transformation numérique, écologique et sociale. Une session de réseautage sera suivie de la soirée de gala.

Le 8 au matin, à 9h, Louis-Maris Pons de l’institut I+C évoquera les chiffres du marché de la papeterie, puis Ralph Hababou présentera son livre Service gagnant 3.0 – Prenez l’avantage sur le digital.

1995

Date de création de l’Ufipa

59

adhérents : 38 fabricants,
16 distributeurs, l’association
AIPB, les organisations UPCP et
Eben, et deux organes de presse
professionnelle (dont Pyc Média,
éditeur du Papetier de France).

Article en lien