Viking : Raja mise sur la proximité avec des structures régionales

©Nicolas Cardin pour Raja

Lors d’un point presse organisé le 19 mai 2022, Danièle Kapel-Marcovici, présidente-directrice générale du Groupe Raja a dévoilé sa stratégie pour Viking, entreprise rachetée en novembre 2021 au fonds d’investissement Aurelius (relire notre article). Alors que l’ancien propriétaire avait centralisé un maximum de services, Raja prend le contre-pied et recrute trois directeurs généraux pour trois zones géographiques distinctes : le Royaume-Uni et l’Irlande, le Benelux, puis l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse. L’objectif est de cultiver la proximité pour bien connaître les spécificités de chaque région. « Avec cette organisation décentralisée, le management a son marché bien en main, les équipes commerciales et les centres de relation client connaissent mieux leur territoire, ce qui les responsabilise davantage », a expliqué la cheffe d’entreprise, qui souhaite également redonner le pouvoir aux centres logistiques de chacune de ces zones, toujours dans le souci de développer une offre au plus près des attentes locales.

Mutualiser les achats et la logistique
Le rachat de Viking et du contract d’Office Depot Europe a nécessité quelques changements dans l’organisation du Groupe Raja. Alain Josse, auparavant directeur des achats et de la supply chain, a pris la direction de Raja Office en début d’année. Cette entité réunit toutes les activités du groupe liées au bureau : Raja Office, JPG, Bernard, Mondoffice, Kalamazoo et Viking (les comptes Office Depot ont été intégrés chez Raja et Viking). Les fournitures, le mobilier et les aménagements des espaces de travail représentent ainsi environ 35% des ventes de la société européenne.
Cette nouvelle structure se traduit également par une mutualisation des achats et de la logistique. Une centrale d’achats (sur les deux du groupe) est désormais consacrée à l’office pour accélérer la commercialisation des gammes dans toutes les filiales bureau. Un exemple : le mobilier, très présent chez JPG, sera renforcé dans le catalogue Viking. « Chacun doit pouvoir vendre les produits de l’autre. La livraison sera ensuite assurée par l’entité dont c’est la spécialité », souligne Danièle Kapel-Marcovici. Pour ce faire, cinq entrepôts logistiques sur quinze seront dédiés à l’office : « Nous spécialisons nos centres de distribution en fonction des typologies de produits », a précisé la dirigeante. L’idée est de fluidifier les échanges, dans l’esprit du projet Raja Market qui réunira, à terme, toutes les marques du groupe (et peut-être d’autres) sur une même plateforme.

Raja fait le bilan de son année 2021
En 2021, le Groupe Raja a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros (1,12 milliard en organique + deux mois d’activité Viking). Son résultat opérationnel s’élève à 103 millions d’euros, en progression de 18%. En travaillant son métier historique, l’emballage et l’équipement industriel, tout en se diversifiant avec une stratégie de croissance externe, l’entreprise a doublé ses revenus en cinq ans. En 2022, malgré les difficultés d’approvisionnement, le groupe compte sur une bonne dynamique dans l’emballage. Du côté des fournitures de bureau, Raja Office planche sur un retour à l’équilibre pour Viking sur les derniers mois de l’année. Les autres filiales poursuivent leur développement. L’objectif 2022 se monte ainsi à 1,750 milliard d’euros de chiffre d’affaires, soit +45% (+13% en croissance organique).

Article en lien