Ufipa/GfK – Avril 2020 : hypers/supers et consommables trustent le marché

Une nouvelle édition du baromètre GfK – Ufipa fait le bilan des performances du secteur papeterie office au mois d’avril 2020. GfK relève une chute de 6,1% par rapport à avril 2019. La crise Covid-19 est évidemment en cause. Sur les marchés audités par l’organisme, le chiffre d’affaires de la filière s’élève ainsi à 3,182 milliards d’euros en cumul annuel mobile, en recul de 1,9%.

Les hypers/supers privilégiés
Sans surprise, les hypers et supermarchés progressent : 1,46 milliards d’euros de chiffre d’affaires et +4,6% en cumul annuel mobile, +67,1% entre avril 2019 et avril 2020. La vente à distance et les fournituristes affichent 791 millions d’euros soit -11,2% sur douze mois glissants et -58,2% de mois à mois. Les superstores sont à 457 millions d’euros, -5,4% en cumul annuel mobile et -37,2% de mois à mois. Quant aux surfaces culturelles et pure players, ils cumulent 478 millions d’euros sur 12 mois glissants, soit -0,1%, -28,3% de mois à mois. Globalement, sur les quatre premiers mois de l’année 2020, le marché est en repli de 0,6%, +29% pour les hypers/supers, -24,6% pour la vente à distance et les fournituristes, -15% pour les superstores et -4,5% pour les spécialistes culturels et pure players.

Ruée sur les consommables d’impression
Comme en mars 2020, les chiffres du baromètre montrent une concentration des ventes sur une catégorie de produits : les consommables d’impression. +34,1% pour cette famille entre avril 2019 et avril 2020 (+3,5% en cumul annuel mobile). Toutes les autres catégories sont en recul : avril 2019 versus avril 2020, l’écriture est à -16,8%, les adhésifs à -13,9%, le papier façonné à -41,5%, le classement à -56,4%, les machines de bureau à -2,3% et le papier reprographique à -35,6%. Avec la fermeture des bureaux et écoles, la consommation de fournitures a en effet été interrompue sèchement. Seule l’impression s’en sort avec un équipement en urgence des foyers pour le télétravail et les devoirs à la maison pendant le confinement. Sur la période janvier-avril 2020, alors que toutes les familles sont dans le rouge (particulièrement le classement avec -23,4%), les machines de bureau sont ainsi à +5,6% et les consommables à +17,7%. En cumul annuel mobile, les consommables sont les seuls à rester dans le positif.

Focus
Les consommateurs ont beaucoup acheté leurs fournitures en hypers et supermarchés puisque dans ce circuit de distribution, l’écriture est à +28,1%, les adhésifs à +20,1%, les machines de bureau à +97,9%, les consommables à +116% et le papier reprographique à +142%. Dans les autres circuits de distribution, toutes les familles de produits chutent (sauf le papier reprographique chez les spécialistes culturels et pure players).

Article en lien