Sept. 2019 – Mars 2020 : Fiducial Office Solutions maintient le cap


Le 29 juin 2020, le conseil d’administration de Fiducial Office Solutions (FOS) s’est réuni pour arrêter les comptes du premier semestre de l’exercice 2019/2020. Entre le 1er septembre 2019 et le 31 mars 2020, le distributeur de fournitures de bureau a enregistré un chiffre d’affaires de 97,4 millions d’euros, en recul de 3,4 millions d’euros. L’entreprise se satisfait de ce résultat quasi-stable étant donné la crise sanitaire qui a grevé les ventes sur les deux dernières semaines de mars. Le taux de marge de FOS augmente de 0,7 point grâce à ses partenariats avec les fournisseurs et une meilleure défense de ses prix. Le résultat opérationnel se monte ainsi à 1,1 million d’euros.

Le marché des fournitures et équipements de bureaux a poursuivi sa tendance baissière en France sur les familles de produits les plus exposées à la dématérialisation des documents (classement, papier façonné, consommables informatiques, écriture, machines de bureau, etc.).  Les segments de diversification (produits pour les services généraux, mobilier de bureau, etc.) permettent de limiter partiellement ce mouvement baissier. »

Perspectives 2e semestre 2019/2020
En raison de la crise sanitaire, Fiducial Office Solutions a reporté le lancement de sa nouvelle plateforme e-commerce, initialement prévue en mars 2020. Les clients doivent basculer sur ce outil digital dès la fin juin. Par ailleurs, FOS se montre confiant pour le deuxième semestre de son exercice 2019/2020 : « Le redémarrage sera certainement lent et progressif. Nous envisageons un redressement régulier de nos ventes sur le second semestre, avec un retour à la situation avant la crise sanitaire pour octobre 2020 », précise le communiqué de l’entreprise. Elle prévoit un chiffre d’affaires de l’ordre de 175 millions d’euros sur 12 mois, en baisse modérée par rapport à l’exercice 2018/2019.

Le chiffre
52%
Plus de la moitié des clients de Fiducial Office Solutions ont adopté la facture électronique. Le distributeur entend poursuivre la dématérialisation de la facturation auprès des clients du secteur privé.

Article en lien