Reconfinement : les papeteries et fournituristes restent ouverts !

Suite à l’annonce du Président de la République Emmanuel Macron le 28 octobre 2020 de la remise en confinement de l’Hexagone jusqu’au 1er décembre, le Premier ministre Jean Castex a précisé les modalités de ce deuxième épisode d’isolement. Comme pendant le premier confinement, les papeteries et points de vente spécialisés dans les fournitures de bureau peuvent rester ouverts. Ils sont considérés comme des commerces de première nécessité car ils permettent de maintenir l’activité professionnelle de la population. La Fédération Eben précise que dans la branche, sont concernés :

  • Les commerces de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé ;
  • Les commerces de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;
  • Les commerces de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;
  • Les commerces de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé ;
  • Les entreprises de réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;
  • Les entreprises de réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication ;
  • Les entreprises de réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques ;
  • Les entreprises de réparation d’équipements de communication.

« Par rapport au confinement de mars, de nouvelles dérogations pour certains commerces ont été accordées, notamment pour les commerces de gros, les points relais de retrait et de livraison de commandes, ou encore les hôtels et hébergements. Les commerces « non-essentiels » n’auront pas le droit d’accueillir du public mais ils pourront préparer des commandes, notamment pour faire du click & collect », précise la fédération. L’ouverture au public est naturellement conditionnée par le respect des gestes barrières : port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique, jauges, nettoyage régulier des surfaces, etc.

Des aides pour digitaliser le commerce
Lors de la conférence de presse gouvernementale du 30 octobre 2020, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a affirmé que des aides seraient mises en œuvre pour accompagne les TPE dans leur digitalisation. Selon le ministre seulement 32% de ces petites entreprises, dont les commerces, disposent de leur propre site internet. Il encourage les commerçants à développer une offre web, notamment le click & collect et la livraison. Par ailleurs, il incite la population à consommer citoyen pour soutenir les commerces de proximité.

Article en lien