Post-Covid : « Le réseau Calipage plus que jamais mobilisé », entretien avec Agnès Maillard

Photo: Pyc Media

Quelques semaines après le début du déconfinement, Agnès Maillard, directrice du réseau Calipage, témoigne de la réactivité des adhérents de l’enseigne, et les invite à saisir toutes les opportunités dans les mois à venir.

Revenons sur la mise en confinement mi-mars. Comment Calipage et sa maison-mère Adveo l’ont-elles vécu ?
Pour Adveo et ses trois réseaux Calipage, Plein Ciel et Buro +, passé le choc de l’annonce de la fermeture des commerces, nous avons souhaité rester disponible pour nos distributeurs. Nous avons donc adapté notre organisation au fur et à mesure des jours ou des semaines en fonction des annonces gouvernementales. Nous voulions surtout garder le contact avec nos adhérents.

Justement, vos adhérents Calipage, sont-ils restés ouverts ? Comment se sont-ils organisé ?
J’ai été bluffée par l’engagement de l’ensemble de nos adhérents pour limiter les impacts économiques de cette crise, et par la rapidité avec laquelle ils ont trouvé des solutions. Certains ont été contraints de fermer pendant plusieurs semaines mais la plupart ont trouvé un moyen de rester ouvert partiellement pour servir leurs clients. Ceux qui ont des magasins se sont transformés en comptoirs avec retraits de commandes, horaires réduits, etc. Ceux qui n’ont pas de magasin ont assuré un service minimum en travaillant sur rendez-vous et en mettant en place la livraison sécurisée. L’idée était de répondre aux besoins des utilisateurs pour le télétravail et l’enseignement à distance. Avec le retour des collaborateurs dans les entreprises, la sécurisation des locaux et la protection des collaborateurs sur le lieu de travail ont ensuite créé une nouvelle demande. Dans tous les cas, je félicite nos adhérents car ils se sont vraiment mobilisés pour assurer le service auprès de leurs clients.

Comment avez-vous, Adveo et la tête de réseau Calipage, accompagné vos adhérents ?
Nous avons d’abord essayé d’envoyer des informations régulières au réseau, de relayer les informations du Gouvernement, notamment pour les aides prévues, activité partielle, report des échéances fiscales et sociales, prêts garantis par l’Etat, fonds de solidarité, etc. J’en profite d’ailleurs pour remercier la Fédération Eben pour la qualité des informations qu’ils nous ont confiées. Nous avons également reporté un certain nombre d’échéances comme les contributions publicitaires. Et pour les distributeurs les plus en difficulté, des discussions ont été engagées avec nos services crédits.

Adveo a adapté son offre avec des produits « Covid ». Les réseaux Calipage, Plein Ciel et Buro + peuvent ainsi répondre aux besoins de leurs clients en termes de protection et d’hygiène.

Et sur le plan opérationnel ?
Dans un premier temps, nous leur avons proposé des modèles d’affichages et de signalétiques pour aménager leurs locaux. Puis nous avons mis en œuvre une communication spéciale à destination des consommateurs professionnels et particuliers, précisant que la plupart des distributeurs étaient ouverts, avec possibilité de commander les produits et de se faire livrer au bureau ou à domicile, ou de venir les chercher dans les magasins ou locaux des adhérents. Il était très important de faire toute cette communication auprès du client final pour qu’il sache que leur Calipage, en B to B comme en B to C, était à leur service. Je considère que c’était notre rôle, en tant qu’enseigne, de fournir les éléments nécessaires à nos adhérents. Plus récemment, avec la réouverture des magasins, nous avons adapté ce dispositif avec des outils plus durables, stickers de sol et signalétiques aux couleurs de Calipage, Plein Ciel et Buro +.

Vous avez aussi adapté votre offre pour le déconfinement ?
La première phase a été un énorme travail de la part des équipes achat et marketing d’Adveo pour référencer, approvisionner et mettre en stock dans un temps record ce que nous appelons les produits Covid, c’est-à-dire gels hydroalcooliques, masques, produits de nettoyage, plexi, outils de prise de température, etc. Dans un contexte aussi compliqué, avec des demandes très fortes et des usines partiellement arrêtées, ça n’a pas été facile mais ils ont assuré trois approvisionnements à nos distributeurs. La deuxième phase est le déconfinement progressif des entreprises. Ces dernières semaines, beaucoup ont fait leurs achats de base en termes de protection, mais les différentes vagues de réouvertures vont alimenter la demande. Nous avons donc prévu des offres et e-mailings pour réagir de manière très rapide aux opportunités qui se présentent. Par exemple chez Calipage, l’opération bureau a été décalée et l’offre sera valable plus longtemps que prévu pour avoir le maximum d’efficacité. Sans oublier la rentrée des classes qui arrive… Il faudra du temps pour revenir sur des consommations habituelles, néanmoins ça repart dans un certain nombre de départements, ce qui est rassurant.

Qu’espérer pour les mois à venir ?
Pendant le confinement, les clients finaux ont redécouvert leurs commerces de proximité, or cette notion de proximité, de mobilisation au niveau local, fait partie de notre ADN chez Calipage. Nos adhérents se sont adaptés, sont restés ouverts, ont répondu aux besoins des consommateurs. Ils ont été au rendez-vous ! Ce que nous pouvons espérer, c’est que par la suite, cette tendance perdure et que les utilisateurs qui sont venus s’approvisionner localement continuent de le faire puisque le service rendu est largement à la hauteur.

Article en lien