Office Depot France: le jugement en faveur d’Alkor est confirmé

Office Depot – Aubagne.

Après une audition de toutes les parties le 8 juillet, c’est finalement le vendredi 9 juillet 2021 que la cour d’appel de Douai a arrêté sa décision concernant la reprise d’Office Depot France. Le jugement du tribunal de commerce de Lille-Tourcoing du 3 juin a été confirmé : le repreneur de l’enseigne reste Alkor Groupe. En un mois, la coopérative a pris en main les 50 magasins prévus, et repris 508 collaborateurs (chiffre communiqué par Alkor au 14 juin). Une bourse à l’emploi a aussi été ouverte à destination des ex-Office Depot. Mais deux syndicats, l’Unsa et la CFE-CGC, ont préféré faire appel de cette décision, considérant que ce principe de bourse n’offrait pas de garantie suffisante. Ils jugeaient l’autre offre de reprise, portée par AdexGroup (un adhérent Adveo), comme étant mieux-disante socialement. Cette initiative avait provoqué une véritable bataille avec d’autres représentants syndicaux de l’enseigne, dont la CFTC (relire notre article). Dans les faits, il semblait difficile de voir la cour d’appel de Douai faire marche-arrière sur ce dossier. D’abord, la reprise de l’activité retail était lancée. Ensuite parce les quelques 1 000 salariés non-repris (branche contract, site e-commerce Viking et fonctions support) avaient déjà reçu leurs lettres de licenciement (Le Parisien et Mediapart avancent le chiffre de 963 personnes). Cet arrêté de la cour d’appel met fin à un feuilleton judiciaire qui dure depuis le 5 février, date du placement en redressement d’Office Depot France. Cet épisode se solde par un des plans sociaux les plus importants que la France ait enregistré depuis le début de l’année.

Office Depot France : les dates clés

2017 – Le fonds d’investissement Aurelius devient l’actionnaire principal du groupe européen Office Depot.
2019 – Guillaume de Feydeau arrive à la tête de la filiale française. Objectif : repenser la stratégie de l’entreprise pour retrouver l’équilibre en 2021.
2020 – Comme ses confrères fournituristes, Office Depot France souffre de la fermeture des bureaux en raison de la crise sanitaire. La baisse de chiffre d’affaires est estimée à 20%. Dès l’été, l’actionnaire souhaite vendre ses activités françaises, comme il l’a déjà fait en Espagne et en Scandinavie.
5 février 2021 – Guillaume de Feydeau place Office Depot France sous la protection du tribunal de commerce avec une procédure de redressement judiciaire (notre article).
3 juin 2021 – Le tribunal de commerce de Lille-Tourcoing désigne Alkor Groupe comme repreneur d’Office Depot France (notre article). Deux projets de reprise restaient en lice, celui d’Alkor et celui d’AdexGroup (en partenariat avec Adveo et Sandton).
Mi-juin 2021 – Le CSEC d’Office Depot France dépose un appel, considérant que le projet choisi par la justice n’est pas le mieux-disant.
9 juillet 2021 – La cour d’appel de Douai confirme la reprise par Alkor Groupe.

Article en lien