Un mois de sursis pour Office Depot France

Crédit : Pyc Média – Le Papetier de France

Mardi 16 mars 2021, alors qu’environ 150 salariés d’Office Depot France manifestaient devant le tribunal de commerce de Lille à l’initiative des syndicats, la Justice examinait la trésorerie du fournituriste de bureau lors d’une audience intermédiaire. Le tribunal a décidé la poursuite de l’activité du groupe jusqu’à une nouvelle audience fixée le 20 avril. Le comité social et économique (CSE) estime que l’entreprise pourrait fermer ses portes en mai si aucune solution n’est trouvée. Pour rappel, les éventuels repreneurs ont jusqu’à demain 19 mars 2021 pour déposer leurs offres auprès du mandataire judiciaire (lire notre article). Une vingtaine de candidats auraient déjà présenté un projet.

Office Depot France : les dates clés
2017 – Le fonds d’investissement Aurelius devient l’actionnaire principal du groupe européen Office Depot.
2019 – Guillaume de Feydeau arrive à la tête de la filiale française. Objectif : repenser la stratégie de l’entreprise pour retrouver l’équilibre en 2021.
2020 – Comme ses confrères fournituristes, Office Depot France souffre de la fermeture des bureaux en raison de la crise sanitaire. La baisse de chiffre d’affaires est estimée à 20%. Dès l’été, l’actionnaire souhaite vendre ses activités françaises, comme il l’a déjà fait en Espagne et en Scandinavie.
5 février 2021 – Guillaume de Feydeau place Office Depot France sous la protection du tribunal de commerce avec une procédure de redressement judiciaire.

Relisez notre entretien avec Guillaume de Feydeau, dirigeant d’Office Depot France, ici.

Article en lien