Lyreco automatise une partie de son centre de distribution de Digoin

© Photografik – Sarah Morvan Vessely pour Lyreco

A l’occasion de ses 20 ans, le centre de distribution Lyreco de Digoin (71) se modernise avec des lignes de préparation de commandes automatisées et des aménagements environnementaux.

Afin de soutenir l’enrichissement de l’offre du fournituriste de bureau (avec l’intégration d’Intersafe, Lyreco prévoit plusieurs milliers de références supplémentaires) tout en suivant les objectifs RSE de l’entreprise, 11 millions d’euros ont été investis sur deux ans pour la modernisation du site logistique de Digoin (Saône-et-Loire) qui traite 40% de l’activité de la filiale française. Il est l’un des deux grands centres de distribution du groupe avec Villaines-le-Juhel (Mayenne). Réunissant 170 salariés sur 37 000 m2, Digoin dessert une vingtaine de centres d’éclatement dans le sud et l’est de la France.

L’algorithme calcule quels bacs doivent être acheminés vers l’opérateur, qui n’a plus qu’à prélever la quantité voulue pour remplir son carton. ©Photografik – Sarah Morvan Vessely pour Lyreco

Outre 7 100 m2 de panneaux photovoltaïques installés sur le parking, qui fournissent plus de 900 foyers en énergie via Enedis, Lyreco a choisi de collaborer avec Savoye pour installer un système « Go to person » (GTP) dans la zone de préparation de commandes. Cinq lignes de préparation ont été réaménagées. Concrètement, une partie de la marchandise (les références à forte rotation notamment) est stockée dans 47 000 bacs sur 26 niveaux. Lorsqu’une commande est lancée, l’algorithme calcule quels bacs doivent être acheminés vers l’opérateur, qui n’a plus qu’à prélever la quantité voulue pour remplir son carton. Le système amène les bacs dans un ordre spécifique afin d’optimiser l’emballage (les produits lourds en premier). Une fois la commande complète, un contrôle pondéral est effectué par l’outil : si le poids du colis ne correspond pas à la commande, il est dirigé vers un poste de contrôle afin de vérifier son contenu.

Cinq lignes automatisées ont pour l’instant été installées à Digoin. Chacune permet de traiter jusqu’à 300 lignes de commandes par heure. ©Pyc Media

En plus du gain de productivité (300 lignes de commandes par heure pour chaque ligne de préparation), cette automatisation permet d’améliorer l’ergonomie et la sécurité du poste de travail de l’opérateur, qui n’a plus à aller chercher les références dans les rayonnages. Cette évolution technologique s’accompagne d’une montée en compétences des collaborateurs. Quatre tuteurs forment ainsi leurs collègues à ce nouveau système, que chacun pourra appréhender au quotidien. En effet, chez Lyreco, les opérateurs sont multicartes. Dans une même journée, ils peuvent réceptionner des marchandises, préparer des commandes sur les lignes traditionnelles et travailler sur le GTP. « Cette polyvalence est importante, en termes d’ergonomie, mais aussi d’intérêt pour nos collaborateurs. Leurs missions varient dans la journée », explique Rafik Hached, directeur du centre de distribution. Quatorze gares de préparation classiques complètent le magasin dit de détail du site de Digoin. Lyreco y dispose également d’un magasin de préparation pour le pré-colisé (ramettes de papier sur palettes par exemple) et d’un autre pour les marchandises de grands volumes (mobilier de bureau, tableaux blancs, etc.).
D’un point de vue environnemental, la modernisation du lieu se poursuivra en 2022 avec l’installation d’une chaudière biomasse.

Article en lien