Livraisons et retraits de commandes: les mesures sanitaires à respecter

Si vous faites partie des revendeurs en papeterie qui poursuivent leur activité grâce à la livraison ou au click & collect, vous devez prendre un certain nombre de précautions pour respecter les mesures sanitaires et lutter contre la propagation du Covid-19.

Le Gouvernement les a listées dans une circulaire (téléchargeable ici) mais elles font aussi l’objet de fiches métier publiées par le ministère du Travail.

Pour les salariés présents sur site, le ministère du Travail demande de respecter les règles de distanciation (1 mètre) et les gestes barrières. L’employeur doit s’assurer que les règles sont respectées et que savons, gels, mouchoirs et sacs poubelles sont disponibles. Les réunions doivent être limitées au strict nécessaire et les regroupements de salariés dans des espaces réduits limités au maximum.
La fiche du ministère : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19conseils-commercedetail.pdf

Pour les salariés en contact avec le public, l’employeur doit évidemment mettre à disposition du savon et/ou du gel hydroalcoolique en quantité suffisante. Il est aussi recommandé de n’ouvrir qu’une caisse sur deux pour favoriser la distanciation, et d’aménager des parois de plexiglas au niveau des postes de caisse pour protéger le salarié.
La fiche du ministère : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19conseils-caissier-iere.pdf

Pour les salariés du secteur de la logistique, de nouveau, la mise à disposition de moyens de se laver les mains régulièrement est impérative. Les postes de travail doivent être espacés pour éviter la promiscuité. Dans le même sens, la rotation des équipes doit être organisée (un nettoyage est effectué entre chaque rotation). Le chargement ou le déchargement d’un camion doit être opéré par une seule personne à l’aide d’outils mécaniques. Enfin les pauses doivent être fractionnées pour là encore éviter les rassemblements en salle de pause.
La fiche du ministère : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_obligations_employeur.pdf

Pour les chauffeurs-livreurs, la nouvelle règle est la livraison sans contact. Les livraisons s’effectuent en priorité dans les boîtes aux lettres normalisées du destinataire. Les expéditeurs sont encouragés à optimiser la taille de leurs colis, afin de faciliter au maximum ce type de livraison. En cas de livraisons n’entrant pas en boîte aux lettres normalisée, le livreur prévient le client ou la personne désignée de son arrivée (en frappant ou en sonnant). Le livreur dépose le colis sur le pas de la porte et s’écarte immédiatement d’une distance de minimum  1 mètre de la porte, avant ouverture de la porte par le client. Il peut laisser le colis sur le pas de la porte ou s’assurer, à distance, que le colis a bien été réceptionné par le client. Il ne recueille pas de signature manuscrite auprès du client. L’objectif est de ne pas être en contact proche et, en particulier, de ne pas se passer le colis de la main à la main. Encore une fois, l’employeur doit fournir à son salarié tous les moyens de se laver les mains tout au long de la journée.
La fiche du ministère : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19conseils-chauffeur-livreur.pdf

 

Article en lien