Grèves : le Gouvernement annonce des mesures d’aide aux commerces indépendants

Paul Rysz / Unsplash

Durs hivers pour les commerçants ! Depuis deux ans, ils souffrent d’un manque de fréquentation alarmant. En 2018, les manifestations et blocages des gilets jaunes avaient déjà empêché les consommateurs de se rendre dans les commerces. Cette année, c’est le mouvement de grève contre la réforme des retraites qui pousse les clients à renoncer à leurs achats en magasin. Le 30 décembre, la Confédération des commerçants de France a ainsi demandé à l’Etat des mesures de soutien aux commerçants indépendants, dénonçant des baisses de chiffre d’affaires allant jusqu’à -50% en cette fin d’année, période de haute activité habituellement. Pour épauler les entrepreneurs du commerce dans cette épreuve, la confédération demandait une indemnisation pour les points de vente contraints de fermer par arrêté préfectoral, un abattement fiscal pour 2020 basé sur les pertes d’exploitation entre 2017 et 2019, la suppression des malus pour les contrats courts et une communication renforcée avec un numéro dédié annoncé dans les médias. Pour le président de l’organisme Francis Palombi, « il en va de la survie de ces très petites entreprises, qui représentent 98 % du commerce et des millions d’emplois ! ».

Les mesures accordées par le Gouvernement
Quelques jours plus tard, une réunion s’est tenue au ministère de l’Economie et des Finances avec le ministre Bruno Le Maire et la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher. Le Gouvernement propose un étalement des charges sociales et fiscales, un recours facilité au chômage partiel et des mesures de dégrèvement pour les situations les plus délicates. Le ministère travaille également avec les préfectures pour les indemnisations de commerçants impactés par les fermetures liées à des arrêtés préfectoraux, notamment à Paris, selon un communiqué de la Confédération des commerçants de France. Le ministre Bruno Le Maire a, quant à lui, affirmé que le gouvernement ferait « tout ce qui est nécessaire pour qu’aucun commerçant n’ait à mettre la clé sous la porte en raison de ces mouvements de grève » lors de l’ouverture des soldes le 8 janvier aux Galeries Lafayette à Paris.

Article en lien