L’e-commerce met en évidence la fracture numérique entre sociétés

Une étude de l’Insee montre qu’en matière d’usage du commerce électronique, il existe une vraie fracture entre les petites et grandes entreprises. Si en 2017, 19 % des sociétés de 10 personnes ou plus implantées en France effectuent des ventes dématérialisées, les sociétés de 250 personnes ou plus utilisent davantage le commerce électronique (50 % contre 15 % pour les entités de moins  de 50 personnes). Les grandes entreprises font plus fréquemment appel aux échanges de données informatisées (EDI), soit les ventes dématérialisées entre sociétés, alors que les plus petites entreprises ont recours à la vente en ligne de manière intermédiée (plateformes, marketplaces, etc. en B to B ou en B to C).

En 2017, 19 % des sociétés de 10 personnes ou plus ont recours aux ventes dématérialisées.

Des situations hétérogènes
Plus généralement, le commerce électronique représente 22 % du chiffre d’affaires des entreprises de plus de 10 personnes, en hausse de 5 points (15 % pour les ventes EDI, 4% pour les ventes intermédiées entre professionnels et 3 % pour les ventes intermédiées B to C). Là encore, les chiffres sont hétérogènes : la proportion des transactions électroniques est de 8 % pour les sociétés de 10 à 49 personnes, de 14 % pour les sociétés de 50 à 249 personnes et de 30 % pour les plus grandes. L’Insee constate que les écarts se creusent par une plus forte digitalisation des échanges dans les grandes entreprises. Les plus petites sociétés évoquent un rapport coût-bénéfice défavorable et les problèmes de paiement par internet pour justifier leur retard.

Le commerce électronique représente 22 % du chiffre d’affaires des entreprises de plus de 10 personnes, en hausse de 5 points.

Le commerce, secteur leader des ventes en lignes
Globalement, en 2017, sept sociétés sur dix possèdent un site web. Parmi celles-ci, huit sur dix disposent d’un catalogue décrivant leurs produits et trois sur dix proposent de commander ou réserver en ligne. L’Insee s’est penché plus particulièrement sur le cas de ces entreprises de 10 à 49 personnes. 15 % d’entre elles utilisent uniquement une place de marché pour vendre en ligne, et 27 % les deux canaux (leur propre site et une place de marché). Le commerce est naturellement le secteur d’activité dans lequel le e-commerce est le plus répandu : trois sociétés sur dix contre une sur dix dans l’industrie et la construction et deux sur dix dans les services. En revanche, un quart seulement des sociétés du commerce utilisent les places de marché, contre la moitié des sociétés des services (particulièrement dans la restauration et l’hébergement).

Le commerce est naturellement le secteur d’activité dans lequel le e-commerce est le plus répandu.

 

Article en lien