Commerces et centres-villes: qu’en pensent les consommateurs ?

34% des Français considèrent que la dynamisation des commerces est une priorité pour l’avenir de leurs centres-villes. C’est la priorité qui arrive en première position dans le 5e Baromètre du centre-ville et des commerces publié en début d’année par l’association Centre-ville en mouvement. Les sondés attendent que leurs centres-villes accueillent des commerces alimentaires pour 71% et des commerces spécialisés pour 60%.

Une consommation marquée par la crise sanitaire
Un autre volet de ce baromètre évoque l’évolution des pratiques d’achat pendant et après la crise sanitaire. Même si 64% des sondés restent attachés à leur centre-ville, ils sont 41% à s’y être rendus moins souvent pendant et après le confinement. Les commerces ne semblent toutefois pas en avoir souffert puisque 29% des personnes interrogées affirment avoir davantage fréquenté les commerces de proximité, ce qui coïncide avec les 30% qui se sont moins rendus dans leurs supermarchés en zone périurbaine. 30% ont également augmenté leur fréquentation des sites internet spécialisés. Pour 9 Français sur 10, faire ses achats dans un commerce de centre-ville est un acte citoyen. Concernant le développement de zones commerciales périphériques, la moitié des sondés souhaitent le statuquo, quand 30% en aimerait moins et 20% plus. Assez logiquement, les habitants de communes périphériques sont plus enclins à favoriser les zones commerciales.

Article en lien