Baromètre Ufipa/GfK : l’office recule encore en juillet

Dans son relevé de conjoncture mensuel réalisé pour l’Ufipa, l’institut GfK note un fléchissement de l’activité papeterie de 3,4% en juillet en cumul annuel mobile, soit un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros sur douze mois glissants. En observant la partie Office, le chiffre d’affaires se monte à 3,174 milliards d’euros sur douze mois, soit -2%. Entre janvier et juillet 2020, le secteur se maintient à -0,8%, même si les ventes de juillet 2020 reculent de 7% par rapport à juillet 2019.

Kit ou double selon les circuits de distribution
Pour la première fois depuis plusieurs mois, les hypers et supermarchés affichent un score négatif en juillet : -9,5%. Leurs bonnes prestations entre mars et juin leur garantissent cependant +16,6 en cumul à date et +5,8% sur douze mois glissants (CA de 1,47 milliard d’euros). La vente à distance et les fournituristes poursuivent leur chute avec -14% en juillet, -23,5% entre janvier et juillet et -15,9% sur douze mois (CA de 743 millions d’euros). Quant aux superstores, après le rebond de juin (+20,2%), ils stabilisent la situation avec +3,4% en juillet, soit -4,1% pour la période janvier-juillet 2020 et -3,4% sur douze mois (CA de 469 millions d’euros). Les surfaces culturelles et pure players généralistes réalisent une bonne année avec +4,2% en juillet, +4,4% en cumul à date et +2,6% en cumul annuel mobile (CA de 496 millions d’euros).

Tous les produits chutent sauf l’impression
La tendance produit des derniers mois se confirme avec les machines de bureau et les consommables en progression de respectivement 4,7% et 1,2% sur le mois de juillet, soit +10,1% et +16,9% en cumul à date, ou encore +2% et +8,2% sur douze mois glissants. Toutes les autres catégories de produits restent dans le négatif : -10,3% sur le mois, -6,3% sur janvier-juillet et -4,3% sur douze mois pour l’écriture et le traçage, -6,2%, -5,2% et -2,9% sur les adhésifs, -8%, -13,2% et -7% pour le papier façonné, -17,1%, -21 ,3% et -13% pour le classement et -14,2%, -16,1% et -10,6% pour le papier reprographique.

Article en lien