Baromètre Ufipa/GfK : une dynamique positive en novembre

Image: Rawpixel Ltd. sur Adobe Stock

Le marché de la papeterie s’est plutôt bien comporté au mois de novembre 2020 avec des ventes stables pour le secteur dans sa globalité. Quant au segment Office, il performe. Dans son baromètre mensuel réalisé pour le compte de l’Ufipa, l’institut GfK relève ainsi 0% en valeur en cumul annuel mobile pour la filière papeterie, soit un chiffre d’affaires toujours estimé à 4,1 milliards d’euros. L’Office, lui, progresse de 8,5% en novembre 2020 par rapport à novembre 2019. Son résultat sur la période janvier-novembre 2020 progresse de 2%. Sur douze mois glissants, le marché affiche +1,6% et un chiffre d’affaires de 3,240 milliards d’euros. La situation est néanmoins contrastée selon les catégories de produits et les circuits de distribution.

L’écriture et les consommables mènent la danse
En novembre, le marché est mené par les familles de l’écriture/traçage et des consommables pour le bureau avec respectivement +24,2% et +22,7%. Ces résultats permettent à l’écriture de revenir dans le vert avec +0,8% sur janvier-novembre et +0,6% sur douze mois glissants, soit un chiffre d’affaires de 536 millions d’euros. Les consommables, eux, continuent sur leur bonne dynamique : +15,7% sur onze mois et +14,1% en cumul annuel mobile (1,074 milliard d’euros de CA).
Suivent les adhésifs qui renouent avec le positif avec +5,1% en novembre, ce qui n’empêche pas le segment de souffrir sur l’année avec -1,2% en cumul à date et -1,4% sur douze mois glissants (CA de 188 millions d’euros). Après plusieurs mois de hausse, les ventes de machines de bureau descendent de 3,3%, ce qui n’entame pas leur performance sur le long terme : +11,6% sur janvier-novembre et +9,6% en cumul annuel mobile (CA de 365 millions d’euros).
Trois familles de produits continuent d’être dans le rouge. Le papier reprographique affiche -4,3% en novembre, -12,5% sur onze mois et -11,6% sur l’année mobile (337 millions d’euros de CA). Le classement est à -7,3% sur le mois, -13,4% sur janvier-novembre et -13% en cumul annuel glissant (306 millions d’euros de CA). Enfin, les ventes de papier façonné ont baissé de 8,4%, soit -5,4% en cumul à date et sur douze mois glissants avec un chiffre d’affaires de 435 millions d’euros.

Circuits de distribution : les tendances se confirment
Au niveau des circuits de distribution, les tendances de l’année se confirment au mois de novembre avec des hypers et supermarchés forts, des superstores, surfaces culturelles et pure players qui se maintiennent, et un recul des fournituristes et VADistes. Sur le mois, les hypers/supers sont à +34,9%, soit +13,1% sur onze mois et +11,8% (1,522 milliard d’euros de CA) en cumul annuel mobile. Les superstores sont à +1,5% sur novembre, +1,2% sur janvier-novembre et +1% (485 millions d’euros de CA) sur douze mois glissants. Les surfaces culturelles et pure players font un petit +0,4% sur le mois, soit +9,6% sur onze mois et +8,2% (520 millions d’euros de CA) en cumul annuel mobile. Les fournituristes de bureau et VADistes, eux, voient leurs ventes baisser de 12,7% en novembre, soit -19% en cumul à date et -17,9% (712 millions d’euros de CA) sur douze mois glissants.

Article en lien