Baromètre GfK/Ufipa : septembre négatif, année positive

©Olia Gozha – Unsplash

L’Ufipa a publié l’édition de septembre de son baromètre du marché de la papeterie, réalisé par GfK. En cumul annuel mobile, soit entre septembre 2020 et septembre 2021, le secteur enregistre un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros, en progression de 5,7%. Néanmoins, en s’intéressant à la papeterie office seulement (hors IT et mobilier de bureau notamment), la situation est plus modérée, +2,7% sur douze mois, avec des résultats très contrastés selon les circuits de distribution : -3,2% pour les hypers/supers, -2,2% pour les VADistes et fournituristes de bureau, +13,2% pour les superstores et +17,3% pour les surfaces culturelles et pure players.
Les chiffres évoluent en observant les trois premiers trimestres de l’exercice 2021 : le marché recule de 1,9%. Les hypers/supers sont à -10,7%. Les spécialistes du bureau restent stables avec -0,4%. Le succès est de nouveau au rendez-vous pour les superstores et spécialistes culturels et pure players avec respectivement +10,9% et +12,4%.

Focus sur septembre
Sur le mois de septembre 2021 seul, tous les circuits de distribution trébuchent. La papeterie office chute de 20,6% avec -33,1% pour la GSA, -9,3% pour la VAD, -12,4% pour les superstores et -5,8% pour les spécialistes culture et pure players. Rappelons que septembre 2020 avait été globalement bon pour tous les circuits par rapport à septembre 2019, avec une reprise de la consommation due au retour partiel des salariés dans les entreprises et à une rentrée scolaire en présentiel.

Même dichotomie sur les produits
De mêmes différences s’observent sur les catégories de produits selon la période prise en considération. En septembre, toutes sont dans le rouge excepté les piles : -27,5% pour l’écriture-traçage, -16,3% pour les adhésifs, -30,9% pour le papier façonné, -31,7% pour le classement, -14,8% pour les machines de bureau, -7,5% pour les consommables, -16,7% pour le papier reprographique, et +2,6% pour les piles.
Tandis qu’en cumul annuel mobile, la plupart sont dans le vert : +11,5% pour l’écriture-traçage, -7,9% pour les adhésifs, +3,5% pour le papier façonné, +3,3% pour le classement, +10,4% pour les machines de bureau, -3% pour les consommables, -6% pour le papier reprographique, et +12,8% pour les piles. Même tendance sur les trois premiers trimestres de 2021 avec +7,8% pour l’écriture-traçage, +6,1% pour les adhésifs, +2,2% pour le papier façonné, +3,7% pour le classement, +4,2% pour les machines de bureau, -12,5% pour les consommables, -7,5% pour le papier reprographique, et +12,9% pour les piles.

Article en lien