Baromètre GfK/Ufipa : les fournituristes retrouvent des couleurs en mars

©Steve Buissinne – Pixabay

Dans son baromètre mensuel pour l’Ufipa, l’institut GfK estime qu’à fin mars 2021, le marché de la papeterie progresse de 2,2% en cumul annuel mobile. Le secteur pèse ainsi 4,2 milliards d’euros. En se concentrant sur l’Office (en excluant donc l’IT et le mobilier de bureau notamment), la croissance est évaluée à 3,2%, soit un chiffre d’affaires de 3,287 milliards d’euros sur douze mois. Le mois de mars est toutefois moins bon qu’en 2020 avec -8%.

La GSA trébuche
La conjoncture est très contrastée selon les circuits de distribution avec une vraie chute des hypers et supermarchés : -36,6% sur le mois (+7,4% sur douze mois cependant). A l’inverse, les VADistes et fournituristes retrouvent des couleurs en mars avec +15,3%. Ce bon score tempère la tendance baissière sur douze mois, -16,4%. Les superstores, eux, continuent de performer avec +51,5% en mars et +11,1% en cumul annuel mobile. Notons que la plupart ont dû fermer la moitié du mois de mars 2020 alors qu’ils ont pu rester ouverts en mars 2021. Les surfaces culturelles et pure players sont également en forme avec +24,6% sur le mois et +17,1% sur l’année glissante.

Le classement rebondit
Du côté des familles de produits, la répartition des ventes évolue. Le classement rebondit avec +28,7% en mars, atteignant -8,9% sur douze mois. Le papier façonné remonte aussi la pente avec +20,7% sur le mois, ce qui permet une quasi stabilité (-1%) sur l’année mobile. L’écriture-traçage et les adhésifs restent dans le vert avec respectivement +15,7% et +25,6% en mars 2021, soit +4,9% et +4,8% en cumul annuel mobile. La tendance 2020 s’affaiblit pour les ventes de machines de bureau et de consommables avec -1,2% et -28,5% en mars. Sur douze mois, leurs scores restent toutefois positifs : +15,8% et +10%. Le papier reprographique, lui, continue de baisser avec -6,9% sur le mois et -13,2% sur l’année mobile.

1er trimestre 2021 : léger recul des ventes
En observant les chiffres GfK du premier trimestre 2021, la papeterie Office affiche un recul de 2,6%. La GSA décroit de 13,6%. Les progrès des fournituristes en mars permettent d’atténuer la baisse et d’atteindre -9,7%. Les superstores enregistrent +21,1%. Quant aux surfaces culturelles et pure players, ils croissent de 18,5%. Au niveau des produits, le début de l’année 2021 est bon pour les machines de bureau avec +12,7% tandis que les consommables chutent de 10,5%. Les tendances 2020 s’essouffleraient-elles ? Sur les catégories papeterie, les adhésifs poursuivent leur croissance avec +8,7%, devant l’écriture-traçage qui progresse de 7,2%. Sur les trois premiers mois de l’année, le papier façonné renoue avec le positif avec +2,5%, tandis que le classement réussit à se stabiliser à -0,3%. Le papier reprographique est toujours en souffrance avec -14% entre janvier et mars 2021.

GFK précise que, pour les machines de bureaux et consommables, les pure players généralistes et les grands magasins sont exclus du panel pour des raisons de confidentialité. Ce n’est pas le cas pour les catégories de papeterie où ces circuits sont bien inclus.

Article en lien