Activité partielle : la prise en charge passe à 85%

Image par Jacqueline Macou de Pixabay

Le 25 mai 2020, le gouvernement a précisé les nouvelles modalités de prise en charge de l’activité partielle par l’État et l’Unédic. Depuis le début de la crise sanitaire , le dispositif indemnisait les entreprises à 100% pour leur permettre de maintenir l’emploi des salariés. Au 1er juin, pour encourager le retour en activité, la prise en charge de l’activité partielle évolue : « La prise en charge par l’État et l’Unédic sera de 85% de l’indemnité versée au salarié, dans la limite (inchangée) de 4,5 Smic. Les entreprises seront ainsi remboursées de 60% du salaire brut, au lieu de 70% précédemment. » Pour les salariés, pas de changement, ils perçoivent 70% de leur rémunération brute, soit environ 84% du net. La différence est à la charge de l’employeur. Les secteurs d’activité toujours fermés par mesure administrative (tourisme, restauration) continuent d’être couverts à 100%.

Article en lien