Sélection produits : les traitements antimicrobiens ont le vent en poupe

Un film antimicrobien peut désormais être appliqué sur toute surface touchée régulièrement, empêchant la prolifération des germes.

Au-delà de l’offre de produits d’hygiène tels que les gels hydroalcooliques, les masques, sprays et lingettes virucides, etc., les industriels de la papeterie pensent sur le long terme et commencent à proposer des gammes de produits antibactériens ou antimicrobiens. Objectif : lutter contre la propagation du coronavirus, mais aussi des autres pathologies qui peuvent circuler par le contact avec des équipements à usage collectif au sein des entreprises.

La gamme Clean’Safe d’Exacompta.

En septembre, Exacompta a ainsi lancé Clean’Safe, une gamme d’outils de classement et rangement disposant d’une technologie antimicrobienne pour la protéger des bactéries, moisissures, champignons et virus. La marque explique que la matière plastique est traitée avec un « biocide à base d’ammonium quaternaire, additif antimicrobien organique […] pas bioaccumulable et sans danger pour la santé ». Les produits Clean’Safe stoppent la propagation des bactéries et virus et les éliminent à 99%, assure Exacompta.

Le Sterifilm de Tarifold.

Toujours dans la famille du rangement, la société T3L a conçu des porte-masques antibactériens sous la marque Tarifold, afin de ranger son masque sans avoir à le rouler en boule au fond de sa poche ou de son sac. Une autre innovation du groupe est le Sterifilm, un adhésif pour les surfaces fréquemment touchées par différentes personnes. Ce produit, disponible en divers formats, dégrade les microbes en faisant appel aux ions d’argent. Le système de « smart release » n’agit que lorsque le film est en contact avec une bactérie, garantissant une protection entre 1 et 2 ans selon la fréquence de contact.

Les films antibactériens d’Avery.

Chez le spécialiste des étiquettes adhésives Avery, les équipes lancent également une gamme de films antimicrobiens. Les planches adhésives de différentes tailles (amovibles ou permanentes) peuvent  être appliquées sur toute surface régulièrement manipulée ou touchée, poignées de portes, interrupteurs, comptoirs, écrans tactiles, etc. De nouveau, c’est la technologie du revêtement aux ions d’argent qui est utilisée pour perturber l’ADN des virus et empêcher leur prolifération.

Ces trois exemples montrent l’intérêt du secteur pour ces nouveaux produits techniques. D’autres offres devraient rapidement voir le jour car la demande est réelle dans les entreprises qui souhaitent protéger leurs collaborateurs et leurs visiteurs.

Article en lien