Rythme, équipement, organisation… JPG explore le télétravail en 2021

©Malte Helmhold – Unsplash

Pour la deuxième année consécutive, le spécialiste de la distribution de fournitures et mobilier de bureau JPG publie une étude sur les Français et le télétravail, réalisée par l’institut Inkidata.

Le premier enseignement de cette enquête est que 35% des actifs ont pratiqué le télétravail en 2021, contre 41% en 2020. La proportion monte jusqu’à 40% chez les cadres (18% de la population active) mais descend à 19% chez les employés. Les jeunes générations télétravaillent moins : 45% des salariés qui pratiquent le home office ont entre 35 et 49 ans, 26% entre 50 et 64 ans, 23% entre 25 et 34 ans et 6% entre 18 et 24 ans. L’étude montre aussi que le télétravail est davantage un sujet dans les zones proches des grandes agglomérations. 29% des télétravailleurs vivent ainsi en région parisienne et 14% en Rhône-Alpes-Auvergne, contre 4% en Bretagne par exemple.

Des rythmes variés
Si toutes les tailles d’entreprises sont concernées par le télétravail, le nombre de jours télétravaillés varie : 2 jours par semaine pour 24%, 1 jour par semaine pour 18%, 3 jours par semaine pour 12%, toute la semaine pour 11%, moins d’un jour par semaine pour 10% et 4 jours par semaine pour 4%. 64% des sondés déclarent plus télétravailler qu’avant la crise sanitaire. Dans tous les cas, plus de 8 Français sur 10 apprécient le travail à distance, notamment pour l’équilibre entre les sphères privées et professionnelles. 36% regrettent cependant de se retrouver seuls, avec des difficultés de communication avec leurs collègues.

Le bureau au salon
Le salon reste la pièce de prédilection lors du travail à domicile (44%) devant le bureau (37%) et la chambre (17%). A peu près les trois quarts des sondés se disent bien installés en home office (une proportion plus importante chez les hommes que chez les femmes). Ils admettent cependant qu’il leur manque encore des éléments comme une chaise de bureau (42%), un bureau adapté (27%) et une imprimante (27%). Ces chiffres sont plutôt stables par rapport à l’édition 2020 de l’étude. Légère évolution du côté de l’aide fournie par les entreprises : 30% déclarent avoir été aidés contre 25% en 2020. 72% ont reçu directement du matériel et 35% ont été remboursés d’achats qu’ils avaient effectués eux-mêmes. Les principaux équipements ont été de l’informatique, des services numériques (visioconférence, serveurs, etc.), des casques audios, du mobilier de bureau, des consommables et des outils de rangement.

Les entreprises s’organisent
Un quart des sondés indique que leur structure a revu son organisation pour s’adapter au déploiement du télétravail. Parmi les solutions privilégiées, la mise en place de bureaux partagés ou du flex office (48%), l’espacement des bureaux individuels (27%) et une réduction des locaux (20%). Pour la moitié des Français, le mix télétravail et présentiel est la bonne formule pour la productivité. Au bureau, 23% des sondés attendent des espaces de travail conviviaux, 22% du mobilier de bureau innovant et 21% des services favorisant le temps d’échanges entre collègues. En distanciel, les salariés souhaitent essentiellement du matériel pour améliorer leur confort (51%).

Article en lien