Rachat d’HP par Xerox : le coronavirus met fin au feuilleton

Xerox a annoncé le retrait de son offre publique d’achat sur HP, mettant fin à plusieurs mois de bataille rangée entre les deux groupes. En effet, depuis plusieurs semaines, le feuilleton agitait  le monde de l’impression. Pour rappel, en novembre,  Xerox dévoilait son ambition de prendre le contrôle de son concurrent HP avec une offre à 27 milliards de dollars. HP rejetait tout net l’offre, la jugeant sous-évaluée. En début d’année, Xerox affirmait avoir réuni 24 milliards de dollars de financement pour ce projet de fusion. HP a de nouveau rejeté l’offre de 36 milliards, toujours trop basse, déclenchant l’ire de Xerox. Le fabricant a alors tenté de déstabiliser le conseil d’administration d’HP  par un vote des actionnaires. HP a répliqué avec un dispositif anti-OPA (augmentation du droit de vote et des dividendes  des actionnaires si un acteur extérieur accède à au moins 20%  du capital et rachat de 15 milliards de dollars d’actions).  Xerox s’est donc résolu à lancer une OPA hostile le 2 mars. Mais devant la crise économique annoncée par l’épidémie de Covid-19, Xerox a mis en pause cette action le 13 mars 2020, avant d’y renoncer le 31 mars. « La crise sanitaire mondiale actuelle et les turbulences macroéconomiques et marché qui en résultent ont créé un environnement qui n’est pas propice à la poursuite de l’acquisition de HP Inc. par Xerox », précise le communiqué de la firme américaine, qui déclare préférer se concentre sur les mesures sanitaires pour ses employés et ses clients.

Article en lien