Le Covid-19, facteur d’accélération de l’innovation dans l’impression ?

©cottonbro – Pexels

Fin juin, le cabinet d’audit spécialiste du monde de l’impression Quocirca a publié le quatrième chapitre de son étude internationale sur l’impact du Covid-19 sur l’industrie de l’impression. Mené entre le 1er avril et le 27 mai 2021, ce sondage a interrogé des fabricants (OEM) et partenaires (distributeurs, intégrateurs, etc.). 81% des entreprises du secteur considèrent ainsi que la pandémie est une opportunité pour innover dans leurs organisations. 38% pensent même que des fusions ou acquisitions devraient intervenir dans le futur. 7 sur 10 croient en la consolidation du marché sur les douze prochains mois. Un écosystème numérique performant apparait également comme essentiel pour 86% des acteurs de la profession.

Dans cette étude Quocirca, le monde de l’impression réfléchit déjà à ce qui intéressera les clients demain. Les services basés sur le cloud semblent incontournables à l’avenir. (Infographie par Quocirca)

Quelles options pour rebondir ?
2020 a été difficile pour le monde de l’impression professionnelle, mais 2021 semble ramener un certain degré de confiance : 68% des sondés constatent un impact de l’épidémie sur leur marché, contre 84% l’an dernier. L’ensemble du secteur s’accorde sur la nécessité de transformer l’industrie de l’impression. Pour 61% des acteurs, le défi est de passer d’un focus produit à un modèle serviciel. La moitié des entreprises craint de ne pas réussir à s’adapter aux technologies adjacentes à l’impression. Côté volumes, la profession est lucide : les niveaux pré-covid ne reviendront pas. Pour compenser, 91% espèrent une demande croissante sur les workflows digitaux basés sur le cloud, et 81% sur la gestion des impressions via le cloud.  L’industrie reste plutôt optimiste pour l’exercice à venir puisque 55% des répondants s’attendent à des revenus en hausse en 2021 et 2022 (27% pensent stabiliser leur situation).

Article en lien