Bic boudé par le président brésilien à cause de la crise diplomatique avec la France

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui signait jusqu’à maintenant tous ses documents officiels avec un stylo à bille Bic, symbole de modestie et de démocratie selon lui, a décidé de ne plus utiliser les stylos de la marque. Il a affirmé à un journaliste de l’AFP lors d’un déplacement le 30 août, qu’il utiliserait désormais des Compactor, une marque brésilienne. La raison de ce désamour ? Bic est une marque française, or Jair Bolsonaro boycotte tout ce qui est français depuis son conflit avec Emmanuel Macron à propos des incendies en Amazonie. Lors du G7 à Biarritz, le président français avait accusé le président brésilien de mentir sur la politique du pays en faveur du climat. Jair Bolsonaro avait répliqué en dénonçant la « mentalité colonialiste » d’Emmanuel Macron. Depuis, le dialogue est rompu entre les deux présidences. Pour information, la majorité des stylos Bic vendus au Brésil est fabriquée dans l’usine du groupe à Manaus, dans l’état de l’Amazonas (Brésil), qui emploie de nombreux Brésiliens.

Article en lien