Office Depot France placé en redressement judiciaire

Crédit : Pyc Média – Le Papetier de France

Dans un communiqué envoyé vendredi à l’AFP, le spécialiste des fournitures de bureau Office Depot France annonce son placement en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Lille Métropole.

Une procédure lancée à la demande de l’entreprise « afin de faire face aux difficultés majeures liées notamment à la crise Covid-19 qui a directement impacté le plan de transformation initié par la nouvelle direction à son arrivée en mars 2019 ». Nommé à la tête d’Office Depot France par l’actionnaire, le fonds d’investissement allemand Aurelius, Guillaume de Feydeau affirmait alors sa volonté de ramener l’enseigne à l’équilibre d’ici 2020 en faisant du distributeur le partenaire privilégié des professionnels pour l’organisation et l’équipement des environnements de travail. Mais « cette crise sans précédent a marqué un coup d’arrêt dans le déploiement de ce plan de transformation, engendrant un besoin de financement conséquent », explique la société qui précise avoir subi une baisse de chiffre d’affaires de près de 20% en 2020 avec pour effet d’accroître ses difficultés économiques.

Cette mise en redressement judiciaire « permettra à la direction, avec le soutien des organes de la procédure, de poursuivre l’exploitation de l’entreprise, de se donner du temps pour faire émerger toutes solutions de nature à pérenniser ses activités mais également d’accélérer l’achèvement de son plan de transformation », explique l’entreprise.

Parallèlement à cette annonce, un autre communiqué publié par l’actionnaire Aurelius indique qu’au cours de la procédure, « des négociations sur la vente des opérations seront menées avec les différentes parties intéressées sous la surveillance de l’administrateur désigné par le tribunal ». Selon ce document, le chiffre d’affaires 2020 d’Office Depot France était d’environ 280 millions d’euros.

Office Depot France emploie actuellement en France quelque 1750 salariés, exploite 60 magasins, des sites de commerce en ligne ainsi qu’un centre de logistique intégré avec trois entrepôts et 22 plates-formes de distribution.

Article en lien