L’enseigne Office Depot France reprise par Alkor Groupe

Office Depot – Aubagne.

Ce jeudi 3 juin 2021, après plusieurs mois de suspense, le tribunal de commerce de Lille-Tourcoing a rendu son jugement dans la procédure de redressement judiciaire d’Office Depot France. La semaine dernière, à l’issue de nouveaux rebondissements, seules deux offres restaient d’actualité, celles d’Adex Group (soutenue par Sandton Capital et Adveo) et d’Alkor Groupe (relire notre article). C’est finalement Alkor Groupe qui reprend l’entreprise. Office Depot France rejoint les enseignes Majuscule, Burolike et IoBuro au sein du groupe.

Le projet d’Alkor Groupe repose sur l’alliance de plusieurs adhérents du groupement coopératif. L’offre acceptée par le tribunal propose la reprise de 50 magasins sur 60, soit 460 salariés de la branche retail. Alkor promet également d’ouvrir 370 postes dans les fonctions commerciales, support et IT du groupe avec une priorité à l’embauche de deux ans pour les collaborateurs d’Office Depot. « La cellule de reclassement et d’accompagnement pilotée pendant deux ans par le spécialiste du recrutement Aksis permet dès maintenant d’offrir le maintien de l’ancienneté sans période d’essai pour les salariés qui accepteront ces offres d’emplois dans un délai d’un mois après décision du tribunal (jusqu’au 3 juillet 2021) », précise le communiqué de la coopérative. Le financement de l’opération se monte à 23,2 millions d’euros (sans financement public ni PGE) pour l’apurement du passif, le rachat des actifs et des stocks, de la créance obligataire et de huit immeubles placés en fiducie.

Nous sommes heureux d’offrir un avenir solide à nos 830 nouveaux collaborateurs. Ils seront accueillis au sein d’une grande famille qui existe depuis plus de 60 ans. C’est une sécurité pour eux car le modèle coopératif privilégie une vision industrielle de long terme et une gestion de bon père de famille. Cette union immédiatement opérationnelle permettra de renforcer encore notre maillage territorial de proximité et notre capacité d’achat si déterminante dans notre secteur d’activité.»
Stéphane Couchot, président d’Alkor Groupe

Du côté des salariés, qui soutenaient l’offre d’Adex Group, la décision est incomprise: « Le souhait des salariés exprimé à l’unanimité n’a pas été respecté par le tribunal », regrette Sébastien Fournier, secrétaire du CSE Office Depot France. « Nous allons faire appel de cette décision. »

Office Depot France : les dates clés
2017 –
Le fonds d’investissement Aurelius devient l’actionnaire principal du groupe européen Office Depot.
2019 –
Guillaume de Feydeau arrive à la tête de la filiale française. Objectif : repenser la stratégie de l’entreprise pour retrouver l’équilibre en 2021.
2020 –
Comme ses confrères fournituristes, Office Depot France souffre de la fermeture des bureaux en raison de la crise sanitaire. La baisse de chiffre d’affaires est estimée à 20%. Dès l’été, l’actionnaire souhaite vendre ses activités françaises, comme il l’a déjà fait en Espagne et en Scandinavie.
5 février 2021 –
Guillaume de Feydeau place Office Depot France sous la protection du tribunal de commerce avec une procédure de redressement judiciaire.
3 juin 2021 –
Reprise par Alkor Groupe

Article en lien