Un investisseur prêt à racheter la totalité de la dette d’Adveo

Adveo pourrait changer de mains d’ici la fin de l’année. Le groupe poursuit sa restructuration financière en révélant, le 5 septembre, des négociations avec un nouvel investisseur d’envergure qui rachèterait l’intégralité de sa dette pour la capitaliser, c’est-à-dire la transformer en nouvelles actions. Cet « investisseur industriel international », dont le nom n’a pas été dévoilé, prendrait ainsi une participation majoritaire dans la société, même si le directeur général français Philippe Guillotin affirme que « chaque marque restera indépendante ». La transaction est soumise à la validation de l’autorité boursière madrilène. Elle doit aussi respecter la réglementation européenne sur la concentration d’entreprises. Ce nouvel accord ferait d’Adveo la plateforme leader de la distribution de fournitures de bureau et scolaires en Europe continentale. Un positionnement soutenu par le développement multicanal du groupe – vente en gros, réseau d’enseignes et e-commerce -, un des axes majeurs de la stratégie d’Adveo à l’horizon 2020.

Pour rappel, le 29 juin, Adveo avait réuni ses fournisseurs européens en région parisienne pour annoncer l’arrivée d’un autre investisseur à son capital. 33 millions d’euros devaient être injectés dans l’entreprise, permettant de changer ses conditions de financement – Adveo avait ensuite décroché un prêt de 20 millions d’euros fin juillet. L’accord n’avait cependant pas abouti.

Article en lien