Puriste, Jardinier ou Coloriste, Creativeworld identifie les tendances de l’année

previous arrow
next arrow
Slider

Fin janvier à Francfort, le salon Creativeworld présentait trois tendances à retrouver toute l’année dans l’offre de fournitures pour activités créatives. Purist, Gardener ou Colorist, trois univers qui expriment l’air du temps.
Avec ses 336 exposants pour 8 600 visiteurs, Creativeworld réunit chaque année la fine fleur des loisirs créatifs. Cette session 2018 était placée sous le signe du street art, un style urbain et contemporain qui a su évoluer de la rue aux plus grandes institutions muséales. Le salon proposait également un forum de tendances qui mettait en scène de nombreuses catégories de produits dans trois atmosphères reflétant l’état d’esprit du moment. Claudia Herke, experte tendances au sein du bureau de style bora.herke.palmisano, a ainsi identifié trois territoires à explorer à travers les produits et leur mise en valeur. Purist, Gardener et Colorist (N.D.L.R. : Puriste, Jardinier et Coloriste), trois personnages qui incarnent des univers inspirants pour les papetiers, fabricants et revendeurs.

Purist : neutralité et abstractions
Le puriste adopte un style clair et discret. Les papiers haut de gamme et les objets sans prétention sont transformés pour devenir des objets personnels, spécifiques. Les coloris choisis sont neutres : blanc élégant, gris et chrome, avec des notes de rose et de poudre. Les contrastes sont aussi travaillés de manière subtile – les angles peuvent être durs ou doux, les transparences jouent avec l’opacité, les détails et les volumes se cherchent, et les brillances métalliques s’opposent aux surfaces mates. Le matériau phare de cette tendance est le papier, avec sa multitude d’épaisseurs et de textures. Il est enrichi de films métalliques, de lignes tracées au crayon ou de peinture. Le papier est découpé, gaufré, plié dans un esprit moderne. Sur le cuir, les textiles et les objets de décoration, les pois rencontrent des motifs épurés.

Gardener : de l’animal au végétal
Le monde des plantes et des animaux est la matière première du jardinier – que ce soit dans un jardin, sur un balcon ou sur un rebord de fenêtre. La nature inspire des motifs de feuilles, de pétales et d’insectes. Les jardiniers peignent à l’aquarelle et à la gouache. Ils redécouvrent aussi des pastels à l’huile et des crayons de cire. Leurs carnets de croquis sont pleins de paysages, de fleurs et de bouquets sauvages. La palette de couleurs évoque la sauge, le citron, associés aux rouges automnaux et au bleu vif des fleurs de chicorée. Les formes végétales sont sculptées dans le papier, dessinées sur des textiles ou tissées dans différents matériaux. Les combinaisons de matières et coloris expriment la diversité et la créativité naturelles d’un jardin.

Colorist : la couleur enrichit le quotidien
Les coloristes peignent leurs idées de manière spontanée. Leur devise est « J’essaye ! » Ils utilisent des peintures acryliques, mélangent des couleurs liquides ou grattent avec une raclette pour créer des images fortes et énergiques. Ils trouvent que la couleur est le moyen d’expression le plus important. C’est ce qui rend leurs nombreux designs si vivants ! Les matériaux de tous les jours tels que les sacs en plastique, les bouteilles en PET, etc. sont combinés avec du bois, de la laine et du raphia. Une sélection de couleurs vives est bien sûr au centre de cette thématique : magenta, jaune, cyan, orange-rouge, azur, violet ou vert émeraude. Les coloristes appliquent des motifs sur des bases déjà décorées. Le coloriste expérimente avec des tampons, des transferts ou des techniques plus traditionnelles comme la teinture japonaise shibori. Le résultat doit être créatif et coloré.

En plus d’exposer ces trois tendances, le salon de Francfort avait prévu un espace de travail pour les visiteurs, une grande table conviviale où chacun était invité à expérimenter le matériel présenté sur le forum. Une sélection de livres consacrés à ces sujets était également proposée.

Article en lien